ESPACE & RÉCIT

Espace & Forme

 

Bien que l’artefact soit l’élément fondateur dans la construction de récits relatifs au patrimoine, le contexte spatial et la forme qui lui sont donnés sont tout aussi importants. Prenons l’exemple d’un tableau de la Renaissance ; le lieu où il s'offre aux visiteurs aura une grande influence sur la manière dont ils le percevront. Au sein d’une cathédrale, les références bibliques et le caractère grandiose de l’œuvre s'imposeront aux visiteurs tandis que dans un musée des Beaux-Arts, l’intérêt du public se portera instinctivement sur les qualités techniques et picturales de l'oeuvre. Par ailleurs, la perception du tableau sera aussi influencée par le type d’exposition. Par exemple, l'utilisation de médias interactifs promouvra ici un apprentissage affectif de l’œuvre tandis que des panneaux ou cartels traditionnels inviteront là à une réflexion plus explicite et analytique.

Le patrimoine peut se transmettre sous maintes formes : livres, publications universitaires, panneaux et cartels, rapports, sites web, articles de presse, dépliants, etc… Ci-dessous on peut relever plusieurs exemples d’espaces liés à notre patrimoine. Il est cependant important de rappeler que beaucoup de ces espaces ne se manifestent pas d’une manière aussi concrète, mais se contentent de dimensions numériques et immatérielles.

P1012204.JPG

musées

P1012521.JPG

bâtiments historiques

P1012820.JPG

parcs nationaux

P1000014.JPG

sites post-industriels

P1012644.JPG

sites commémoratifs

Des récits universels

À chaque espace patrimonial correspond un ensemble de paramètres différents ; c'est par un concept commun que ces derniers sont régis : le récit. D’après H. Porter Abbott, un récit est « la représentation d’un évènement ou d’une série d’évènements. » (Traduit de l’anglais, Porter Abbott, 2008 : 13) Autrement dit, le récit nous permet de donner du sens au monde qui nous entoure en le réorganisant sous forme de structures et motifs que nous sommes capables de comprendre. En fait, le récit fait partie de chaque espace patrimonial car la narration est un phénomène présent chez tous les êtres humains - d'autant plus que le type de récit que l’on trouve dans les espaces patrimoniaux est issu d’un processus narratif conscient cherchant à établir un lien entre l’artefact et le visiteur. Il y a beaucoup de mécanismes avec lesquels les conservateurs peuvent jouer : voix, focalisation, caractérisation des personnages ou encore intrigue, immersion ou distanciation, rythme, ... Discrets ou pas, ces mécanismes ont tous une profonde influence sur la construction de notre réalité.

Reference: Porter Abbott, H. (2008), The Cambridge Introduction to Narrative, Second Edition (Cambridge University Press)

logo 6.jpg

Heritage 

In Translation